Les arts martiaux chinois

La boxe longue

La boxe du Sud

La boxe de Taiji

La boxe du singe

La boxe d'attaque continue

La boxe de la mante religieuse

La boxe du serpent

La boxe de la forme et de la volonté

La boxe de l'ivresse

La boxe culbutante

La boxe du balancement des bras

La boxe des huit diagrammes

La lance est considérée comme "le commandant" des armes longues, avec sa pointe acérée. D'ailleurs, la plupart des armes longues dérivent de la lance.

Avec son gourdin, le Roi des Singes, personnage mythologique, est invincible.

"Homme ivre" jouant de l'épée: Dans les milieux du wushu, tout le monde connait ce vieil adage:'Le sabre est comme un tigre féroce; l'épée est comme un coup de vent.' Avec n'importe laquelle de ces armes, on peut suivre des centaines de méthodes différentes. D'une manière générale, les exercices au sabre sont caractérisés par la force et la vivacité, tandis que ceux à l'épée, par la souplesse et la grâce.

Le sabre du "veilleur de nuit"

Démonstration de combat par deux vieux moines du Monastère de Shaolin, l'un armé d'une bêche, l'autre, de deux anneaux de fer.

Exercice à deux crochets

Exercice au sabre et au bouclier

Exercice à deux épées

Exercice à deux poignards

Exercice à combat

La lutte à main nue adopte toujours la formule attaque-défense-contre-attaque

Un duel à l'épée

Le gourdin à tois sections est une arme "souple" pouvant à la fois parer un coup et donner de durs coups.

Combat à deux: cimeterre contre lance

C'est souvent le lutteur à main nue qui a le dessus

Une lutteuse à main nue contre deux adversaire armés chacun d'une lance: un moment qui vous tient en haleine.

Une autre victoire spectaculaire -- un combattant non armé qui bat deux adersaires, l'un armé d'une lance et l'autre, d'un sabre et d'un bouclier.

C'est souvent le lutteur à main nue qui a le dessus

Liu Zhiqing, bien qu'ayant alors dépassé l'âge de 91, a gagné une médaille d'or pour sa démonstration avec le cimeterre à longue poignée à la Compétition nationale 1979 de wushu. Pendant toutes ces dernières décades, il a aidé à former, génération après génération, de jeunes athlètes du wushu.

Li Lianjie, âge de dix-huit ans, cinq fois champion complet aux compétitions nationales, a fait sensation à l'étranger pour le rôle principal qu'il a joué dans le film de wushu "Le Monastère de Shaolin", produit à HongKong en 1981.

Zhong Qiaozhen a acquis de la réputation pour son habileté dans les exercices à l'épée.

Wang Donglian, dix-neuf ans, gagnane des exercices complets et de quatre exercices individuels à la Compétition nationale 1980 de wushu.

Shen Sujuan, dix-huit ans, s'exerçant avec deux poinards. Elle est aussi experte dans la boxe du serpent, qui a fait sensation lors de son tour en Europe en 1981.

Une école de wushu pour amateurs dans le district de Dengfeng, province du Henan, où est née l'école de wushu de Shaolin.

Une leçon de wushu à l'Ecole de sports pour amateur de Beijing.

Le bonze Dechan, supérieur du Monastère de Shaolin depuis 1961.

Dans la Salle des Mille bouddhas du monastère, on peut voir sur le sol en brique trois rangées de points creux et de forme ronde comme le fond d'une marmite, de 50cm. de diamètre. Ce sont, dit-on, des traces des pieds des moines qui s'adonnaient à l'entrainement dans cette salle.