EDITIONS EN LANGUES ETRANGERES, PEKIN, 1978

Par le Comité de rédaction de la Collection "Histoire moderne de Chine"


Confucius


    Confucius (551-479 av. J.-C.) naquit dans l'Etat de Lou (aujourd'hui le Chantong) dans les dernières années de l'époque Tchouentsieou (770-476 av. J.-C.) ; c'était le deuxième enfant de la famille. Penseur de l'aristocratie des propriétaires d'esclaves, il fut le fondateur de l'école confucianiste. Avant vécu dams une période de grandes transformations sociales - celle de l'effondrement du système esclavagiste et de la montée du féodalisme -, Confucius consacra sa vie à tenter de restaurer l'ancien ordre social. Programme de restauration de l'ordre ancien, il élabora un système philosophique réactionnaire avec le "jen" (la bienveillance) comme élément central, préconisant de "se modérer et d'en revenir aux rites". Il enseigna la conception de la "volonté du Ciel" et prêcha l'apriorisme. Il soutenait que "la vie et la mort sont dictées par le destin, que la richesse et les honneurs émanent d'En haut", et que certaines gens possèdent "la connaissance innée". Ses idées réactionnaires en matière éducative témoignaient d'un grand mépris pour le travail productif : "à brillantes études, hautes fonctions", soutenait-il. Pendant 2000 ans, à partir de la dynastie des Han (206 av. J-C. - 220 ap. J-C.), dans la Chine féodale et la société semi féodale et semi coloniale, la doctrine de Confucius, embellie et développée par les dominateurs des différents régimes, servit à sauvegarder le pouvoir réactionnaire et à entraver la pensée du peuple travailleur.
    2Les Quatre livres et les Cinq classiques
    Les Quatre livres : Ta Hsiué - "la Grande Etude", Tchong Yong - "l'Invariable milieu", Louen Yu - "les Entretiens de Confucius" et Meng Tse - "les Oeuvres de Mencius". Les Cinq classiques : Che - "le Livre des Odes", Chou - "le Livre des Documents", Li - "le Livre des Rites", Yi - "le Livre des Changements" et Tchouentsieou - "Annales de l'époque Tchouentsieou".
    3Le 4 mai 1919
    Le 4 mai 1919, les étudiants de Pékin manifestèrent contre la cession au Japon d'un grand nombre de droits de la Chine dans le Chantong par la conférence qui réunissait alors, à Paris, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, la France, le Japon, l'Italie et d'autres pays impérialistes. Ce mouvement des étudiants rencontra un écho immédiat dans tout le pays. Après le 3 juin, il devint un mouvement révolutionnaire national contre l'impérialisme et le féodalisme et engloba le prolétariat, la petite bourgeoisie urbaine et même la bourgeoisie nationale.

Apriorisme : Raisonnement antérieur à l'expérience